Tony Valentine: dessins contemporains

L’artiste est né en 1939 en Écosse; École des Beaux-Arts de Glasgow et d’Edimbourg, diplôme de dessin et peinture (D.A. Edimbourg), en 1962. Arrivé en France en 1968, il vit et travaille dans un village, à côté de la cathédrale de Chartres.

Aujourd’hui, Tony Valentine a soixante-neuf ans. Cela fait trente-six ans qu’il dessine, qu’il peint, qu’il sculpte. Son travail est d’une qualité exceptionnelle, toujours proche du monde celtique. Il vend peu, expose peu, est brillant et doté d’un parfaitement mauvais caractère. Tony Valentin est un outsider qu’aucune galerie ne présentera au Salon du dessin contemporain

Panoramique Tony Valentine

La boule (le fish eye, le judas) ci-dessus s’utilise de la manière suivante:

Vous cliquez dessus, puis vous la mettez en mode “plein écran” en cliquant sur le “X” (le bouton à l’extrème droite, en bas, à gauche), puis vous évoluez LI-BRE-MENT grâce à la souris (clique gauche maintenu…) ou en jouant avec les boutons “+”, “-“, etc, etc… Vous verrez, c’est Magique! Bonne visite d’atelier!

Panoramique et photographies de Nicolas Pfeiffer.

Les extraits en italiques qui suivent proviennent “Des propos à propos pour Tony Valentine” de Raymond Cousse.

tony-valentine-1.jpg

(…) Créer, ici, n’est ni répéter ni reproduire mais presque exactement leur contraire. (…)

tony-valentine-2.jpg

(…) Il y a en lui la volonté d’atteindre l’essentiel non par réduction systématique ou spectaculaire mais par une pratique empirique au jour le jour, autrement plus risquée. (…)

tony-valentine-3.jpg

(…) J’aime sa peinture parce que, plongeant à la racine du mal, elle assume le risque d’auto-destruction inhérent à toute création véritable. Aujourd’hui plus qu’hier – mais bien moins que demain – pas de création qui ne passe par la question préalable de l’auto-destruction. (…)

tony-valentine-4.jpg

Un carnet de croquis…